La chronique d'une famille de veilleurs de nuit

Instants émouvants et aboutissement d'un long et passionnant travail de recherche, mardi matin, aux archives municipales où, en présence de Bernard Kuentz, maire adjoint et président de la société Wickram, les auteurs ont remis à Florent Edel, l'archiviste, une plaquette sur « la descendance de Joseph Jamm, veilleur de nuit à Turckheim ».


C'est en 1996, à la fête du vin, autour d'un verre de pinot noir et d'une photo des noces d'or de leur ancêtre commun Joseph Jamm fêtées le 12 novembre 1912 que trois cousins, Christiane Rouyer-Fessard « exilée » à Créteil, Auguste Durr et Jean-Luc Killy, actuels veilleurs, pris de nostalgie du passé, ont décidé de transmettre une chronique de la famille aux générations futures. Christiane, férue de généalogie, a rédigé les textes accompagnant les photos, documents d'archives et témoignages recueillis sur le terrain par Jean-Luc et Auguste. Elle a remarqué : « C'était émouvant de lire quelques lignes écrites de la main de Joseph au bas d'une fiche de salaire de la commune ».  Descendant de Jean Conrad Jamm, maître cordonnier installé à Turckheim en 1735, Joseph Jamm né en 1837 d'un père vigneron, a été le dernier veilleur professionnel de la cité pendant presque un demi-siècle, de 1873 à 1920. « Papa Jamm » comme en témoigne M. Baradé, le maire de l'époque, était un personnage attachant, espiègle, au coeur tendre qui accomplissait sa tâche d'une façon exemplaire et scrupuleuse. Il cumulait ses fonctions de veilleur avec celles de fossoyeur, garde-chasse et garde-champêtre, mais il était aussi vigneron. Il habitait avec sa femme Thérèse Mittelberger, originaire d'Ingersheim, et ses dix enfants au « vieil hôpital », 300, rue Grenouillère, berceau de la famille. La plaquette retrace sa vie et celle de ses fils et filles, Thérèse, Joseph, Hélène, Ignace, Mathias, François, Marie, Victor, Auguste, Julie et donne des indications sur leur 335 descendants connus à ce jour.  Mathias et Auguste ont repris le flambeau de veilleur, puis le petit-fils Joseph et à présent, l'arrière-petit-fils Auguste Durr et l'arrière-arrière-petit-fils Jean-Luc Killy.  Bernard Kuentz a souligné : « cette famille de veilleurs, dont la vie exemplaire est intimement liée à celle de la cité, méritait ce travail bien documenté et éclairé par de savoureuses anecdotes ». Jean-Luc Killy a ajouté malicieusement : « certaines resteront pourtant seulement dans la tradition orale ! ». Florent Edel a remarqué : « la commune avait attribué une gratification exceptionnelle pour les noces d'or de Joseph Jamm qui réunissaient une soixantaine de convives »...  Une saga familiale couvrant 130 années et cinq générations de veilleurs de nuit chantant les mêmes sages conseils lors de leur ronde dans les rues de la vieille ville.  Plaquette en vente pour 35 F auprès de Jean-Luc Killy 1, rue Brûlée Turckheim, tél. 03 89 27 45 73 ou de Christiane Rouyer-Fessard, 7, rue B. Palissy 94400 Creteil, tél. 01 48 99 60 23) de Turckheim, Maison des associations.
                                  

                                  

© Dernières Nouvelles D'Alsace, Jeudi 7 Septembre 2000.