Voici bonnes gens, l'histoire peu banale qui arriva à Frantz Joseph BATT

Frantz Joseph BATT quitta Mertzwiller le 20 Octobre 1836 vers le Havre d'où il embarqua pour l'Amérique le 11 Novembre 1836 à bord du navire Marie, avec son épouse Barbara WEBER, leurs huit enfants et leur servante.

Peu de jours après, une violente tempête se déchaîna; le choc des vastes flots priva le navire de ses voiles et de ses mâts. Devant ce malheur néfaste où la mort imminente semblait certaine, M. Joseph Batt, homme pieux qui craignait Dieu, chercha refuge dans la prière et implora l'aide de Marie, l'Etoile de la Mer, le Secours des Chrétiens. Il fit sur le coup le vœu que, devraient-ils  être sauvés, lui et sa famille, il ferait édifier une chapelle en Amérique en l'honneur de la Sainte Mère de Dieu. On entendit ses prières, la tempête s'apaisa et, au moyen d'une voile improvisée, ils réussirent à atteindre la côte irlandaise, lieu où l'on mit à l'ancre le navire et le répara. Ils arrivèrent à New York le jour de la Purification, le 2.2.1837, après une traversée de 84 jours sur l'eau et de 105 jours après leur départ de Mertzwiller en Alsace.

La chapelle fut construite à Cheektowaga, dans l'Etat de New York et son chœur consacré en 1853 Elle fut agrandie en 1871 et en 1926. Cette chapelle est actuellement une des églises les plus anciennes de États Unis, car  Joseph JUNG étant maçon, la construisit en pierre alors qu'à cette époque toutes les églises étaient en bois. Cette Chapelle est inscrite aujourd'hui au patrimoine des États Unis. C'est également un lieu de pèlerinage.

Dans le cimetière qui entoure la chapelle, on trouve beaucoup de noms de familles originaires de Mertzwiller de Dauendorf et des environs. En 1973 M.Glenn R.Atwell  historien et généalogiste professionnel les a recensé. Ce document figure dans son livre The Chapel édité en 1979.